Corps

Les missions de valorisation des sites patrimoniaux, de suivi des Monuments historiques et de conservation des antiquités et objets d'art ont rejoint en 2018 le service des Archives départementales des Côtes-d'Armor. Elles constituent l'unité patrimoine historique, avec un volet mobilier (conservation des antiquités et objets d'art), un volet édifices (propriétés départementales) et une politique d'aide à la restauration du patrimoine des communes (mobilier et édifices).

Le mobilier

Corps

Les principales missions de la Conservation des Antiquités et Objets d'art sont :

  • Récolement des objets inscrits et classés : visites périodiques dans les communes pour vérifier la présence des objets mobiliers, dresser des constats sanitaires et conseiller les propriétaires
  • Participation au contrôle scientifique et technique : rédaction d'avis, instruction des demandes d'autorisations de travaux, des mouvements d’oeuvres...
  • Participation à la protection juridique des objets mobiliers : recherches documentaires et présentation des projets d'inscription ou de classement d'objets mobiliers à la Commission Régionale du Patrimoine et de l'Architecture (section objets mobiliers)
  • Conseil et accompagnement des propriétaires pour la conservation, la restauration, la valorisation, la sécurisation des objets inscrits et classés (en collaboration avec le conservateur des Monuments historiques à la DRAC de Bretagne)
  • Conseil pour le montage financier des opérations de conservation-restauration
  • Gestion de la documentation des objets mobiliers
  • Prévention des vols et suivi des affaires d'objets volés
    Opération de récolement à St-Méloir par Céline Robert, conservatrice des antiquités et objets d'art

Les édifices

Corps

Le Département oeuvre par ailleurs à la conservation et à la valorisation des sites patrimoniaux dont il a la responsabilité, en qualité de propriétaire ou délégataire. Il actionne pour ce faire toute la chaîne patrimoniale, de l'archéologue à l'architecte en passant par le gestionnaire, le conservateur, le médiateur ou encore le restaurateur, au gré des différentes problématiques rencontrées et des divers projets développés.

Pour trois des sites culturels départementaux, il délègue la gestion et l'animation à des associations de loi 1901, à savoir l'Association de gestion et de restauration de l'abbaye de Beauport, Les Amis du château de la Hunaudaye et Les Compagnons de l'abbaye de Bon-Repos. Les châteaux de la Roche Jagu et du Guildo sont quant à eux dirigés et animés par des agents départementaux, autrement dits "en régie directe".
Il a donc les droits et devoirs de propriétaire, dont celui de veiller à l'entretien régulier des édifices dont il a la garde, afin de préserver leur intégrité et de les transmettre aux générations futures. Pour programmer ces travaux, il est accompagné de l'architecte des bâtiments de France, qui assure le contrôle scientifique et technique des travaux d'entretien sur les édifices classés au titre des Monuments historiques et par la Conservation régionale des Monuments historiques dans le cadre de travaux sur les édifices inscrits et de travaux de restauration, de plus grande ampleur et qui nécessitent des avis d'experts menant à des choix.

La politique d'aide à la restauration du patrimoine des communes

Corps

Le Département accompagne financièrement les communes qui mènent des travaux d'entretien sur leurs édifices protégés au titre des Monuments historiques et des travaux de conservation-restauration sur leurs objets mobiliers protégés au même titre.

Pour en savoir, rendez-vous dans la rubrique dédiée aux aides départementales

Contacts

Céline Robert, conservatrice des antiquités et objets d'art des Côtes d'Armor
7 rue François Merlet - 22000 Saint-Brieuc
Marie Ollivier, chargée du patrimoine architectural
7 rue François Merlet - 22000 Saint-Brieuc