Le document du mois

Le cinéma-dancing de Saint-Quay-Portrieux (1932-1935)

Publié le 25 juin 2020
Elévation du cinéma et dancing de St-Quay-Portrieux, façade sur jardin, 1932-1935 - Architecte Jean FAUNY (1895-1973) - (AD22, 142 J rouleau 314).
Elévation du cinéma et dancing de St-Quay-Portrieux, façade sur jardin, 1932-1935 - Architecte Jean FAUNY (1895-1973) - (AD22, 142 J rouleau 314).
Corps

Au cœur de Saint-Quay-Portrieux se dresse un édifice aux lignes modernistes qui ne manque pas d'attirer l'attention. Le cinéma aujourd'hui dédié à Arletty est l'œuvre de l’architecte Jean Fauny. D'origine normande, ce dernier est nommé architecte départemental des Côtes-du-Nord en 1924, à l’age de 29 ans. Il est difficile de définir le style de son architecture car Jean Fauny emploie un vocabulaire diversifié. Ainsi, en général pour les commandes publiques (gendarmerie, écoles, dispensaires....), il s'inspire des constructions anglo-normandes en incluant des éléments de colombages et la pierre locale.

D’une toute autre manière, très souvent pour les commandes privées, Jean Fauny fait appel au style moderne « Art Déco ». Tout en jouant sur les verticalités, l’architecte fait usage d’enduit blanc, de hublots, de bastingages en tubes d’acier et de toits terrasse à l’image des paquebots.

Bien qu’il s’agisse d’un établissement public, le cinéma-dancing de Saint-Quay-Portrieux s'apparente à ce style. Le complexe est construit entre 1932 et 1935 par l'entrepreneur Prosper Richet à la demande du maire de Saint-Quay-Portrieux, Alfred Delpierre. Le plan se compose de deux ailes perpendiculaires dont l’une d’elle se termine sur la rue par une « tour-escalier » rappelant les gratte-ciel new-yorkais. L'édifice est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 21 novembre 1995.

Jean Fauny a fait toute sa carrière dans les Côtes-d’Armor et a été un des architectes les plus représentatifs de cette période dans le département.

Retrouvez l'ensemble des documents du mois dans notre page rétrospective.