Le document du mois

Catalogue de mobilier scolaire, fin du XIXe siècle

Publié le 1 octobre 2021
Catalogue de mobilier scolaire pour asiles, écoles primaires, lycées, écoles normales, écoles professionnelles, André Cassard 236 rue Championnet à Paris, imprimerie Gonthier-dreyfus, Paris, vers 1885/1890 (AD22, 1 T 53)
Catalogue de mobilier scolaire pour asiles, écoles primaires, lycées, écoles normales, écoles professionnelles, André Cassard 236 rue Championnet à Paris, imprimerie Gonthier-dreyfus, Paris, vers 1885/1890 (AD22, 1 T 53)
Corps

La fin du XIXe siècle voit en France la multiplication des établissements scolaires grâce, notamment, aux lois de Jules Ferry instituant l’école publique gratuite et l’instruction obligatoire (1881 et 1882). Dès lors, les besoins en mobilier augmentent et de nombreux fabricants mettent au point toute une gamme d’équipements destinés à meubler les salles de classe. C’est le cas de la société André Cassard dont le catalogue de vente est conservé aux Archives départementales des Côtes-d’Armor dans la sous-série 1 T . Le document se compose de 11 planches illustrées proposant 61 articles de mobilier scolaire et quelques éléments de matériel d’enseignement. La page sélectionnée ici présente les illustrations du mobilier scolaire pour « asile et école enfantine », c’est-à-dire les écoles maternelles.

En France, le mobilier scolaire et le matériel d’enseignement ont longtemps été rudimentaires. Ils évoluent à la fin du XIXe siècle et s’adaptent en prenant en considération le « bien être » de l’élève et du professeur. À cette époque, la France est relativement en retard par rapport à des pays comme les États-Unis, la Suisse et l’Allemagne où des chercheurs ont permis une réelle avancée de l’ergonomie du mobilier scolaire et du matériel d’enseignement.

De plus, il est souvent question du mobilier solaire c’est-à-dire de meubles, mais rarement du matériel d’enseignement. En effet, il faut attendre la loi du 19 juillet 1889 pour qu’il soit explicitement précisé que « l'acquisition, l'entretien et le renouvellement du matériel d'enseignement des écoles primaires sont à la charge des communes ». Auparavant, l’article 12 de la loi du 28 juin 1833 se limite à mentionner « un local convenablement disposé », plus tard les lois du 15 mars 1850 et du 10 avril 1867 demandent l’installation d’un « mobilier de classe » sans vraiment donner de précisions sur le matériel d’enseignement. Ainsi, le plus souvent les communes les plus pauvres équipent les classes de bureaux-tables avec des bancs pouvant recevoir entre cinq et huit enfants, d’un tableau noir, d’une estrade, d’un bureau pour l’instituteur et d’un poêle.

Le 18 janvier 1887, est publiée une Instruction spéciale « concernant la construction, le mobilier et le matériel d’enseignement des écoles maternelles et des écoles primaires élémentaires ». Ce texte modifié par le décret du 29 janvier 1890 donne une liste du mobilier nécessaire pour l’instruction des enfants. Ainsi, la classe de maternelle, dite enfantine, doit être équipée de bouliers, comme en propose le catalogue de vente, mais aussi de jouets et images permettant l’apprentissage et bien sûr d’un ou deux tableaux noirs.

La planche du catalogue André Cassard propose aussi trois types de bureaux différents. Avant le XIXe siècle, les bureaux nommés parfois pupitres des élèves n’existaient pas toujours. La plupart du temps, les enfants s’instruisaient assis par terre en écrivant sur leurs genoux ou en prenant appui sur un petit banc. L’instruction spéciale de 1887 offre deux solutions pour les élèves des classes enfantines : ils peuvent soit s’asseoir sur de petites chaises adaptées à leur taille ou bien s’installer à des bureaux de deux places. Ces derniers sont souvent inclinés, percés pour l’emplacement de l’encrier et creusés d’une rainure permettant de poser la plume.

Le mobilier scolaire et le matériel d’enseignement des classes élémentaires et les classes des écoles primaires supérieures est également mentionné par la loi de 1889, ajoutant par exemple dans la liste des livres avec le meuble-bibliothèque, les globes terrestres et les cartes de géographie avec le meuble porte-plans. Certains de ces éléments se retrouvent dans le catalogue de André Cassard qui offre ainsi un panel de mobilier pour tous les niveaux scolaires.

> Pour en savoir plus :
Articles « Mobilier scolaire » et « matériel d’enseignement », in BUISSON (Ferdinand), Nouveau dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, Paris, Hachette, 1911, consultable en ligne sur le site de l’Institut français de l’éducation.

>> Consultez notre page rétrospective de l'année 2021