3 – Saint-Caradec, 1600 : une bulle du pape Clément VIII

Bulle manuscrite sur parchemin
Dimensions : 60 cm x 50 cm
Cote : 20 G 840 (fonds des archives paroissiales de Saint-Caradec)

Saint-Caradec en 1600 : qui a pris contact avec les autorités pontificales en vue d'obtenir la reconnaissance officielle par Clément VIII (pape de 1592 à 1605) de l'institution de la confrérie du Saint-Sacrement dans l'église paroissiale de Saint-Caradec en novembre 1600 ? Comment cette bulle pontificale a-t-elle pu traverser la période particulièrement troublée de la Révolution française et échapper aux séquestres révolutionnaires ? Pas de réponses précises à ces questions mais le fait est là : une superbe bulle pontificale évoquant la dévotion au Saint-Sacrement dans la paroisse de Saint-Caradec est repérée en 2006 dans les locaux de l'ancien presbytère. L'expertise des Archives départementales est demandée pour analyser et sauvegarder le document.

La bulle (nom générique donné aux lettres pontificales scellées en plomb), aux dimensions impressionnantes (60 x 50 cm), se présente sous la forme d'un document sur parchemin (peau de chèvre, en l'occurrence) comprenant une trentaine de lignes rédigées en latin à l'encre marron. La première ligne de l'acte présente de magnifiques lettrines en couleur (vert et rouge) illustrant le prénom de « Clemens ». Un ecclésiastique (le pape ?) y est même représenté de façon figurative. Ces mêmes teintes rouges et vertes servent au décor floral qui décore la marge gauche du document. Un sceau en plomb (en très bon état de conservation) – portant à l'avers l'effigie des deux apôtres saint Pierre et saint Paul et au revers l'inscription "Clemens papa octavus" – est attaché au document par une cordelette de chanvre. Au bas du parchemin, un rabat d'une largeur d'environ six centimètres fait apparaître quelques lignes d'écriture très cursive à l'encre très pâlie (confirmation de la teneur de l'acte en 1659 par René Du Louet, évêque de Quimper). L'acte est rédigé au Vatican en novembre 1600 sous le pontificat de Clément VIII (c'est sous son pontificat, en 1600, que fut jugé, condamné et brûlé comme hérétique le philosophe Giordano Bruno). Le type d'écriture, le sceau pontifical, le nom du pape, les formules de chancellerie, les clauses finales (date) constituent autant d'éléments d'authentification. L'acte de novembre 1600 concerne la paroisse de Saint-Caradec, qui dépendait alors du diocèse de Quimper ("parrochiali ecclesia de Sancto Caradoco Corisopitensis diocesis"). Le pape Clément VIII autorise l'institution d'une confrérie du Saint-Sacrement dans l'église paroissiale ("Christi fidelium confraternitas sub invocatione Sanctissimi Sacramenti").

L'objet de cet acte solennel est d'autoriser l'institution d'une confrérie dédiée au Saint-Sacrement dans l'église paroissiale de Saint-Caradec. Le contexte historique de l'époque (fin des guerres de religion, Contre-Réforme catholique initiée par le Concile de Trente) explique toute l'importance de cette bulle pontificale en matière d'histoire religieuse : les controverses de la Réforme au sujet de la présence réelle conduisent les Catholiques à développer les célébrations liturgiques du Saint-Sacrement pour affirmer leur foi. Exercices de dévotion comprenant des chants en présence du Saint-Sacrement exposé, les saluts du Saint-Sacrement se répandent en France au début du XVIIe siècle (la bulle de 1600 prouve une implantation très précoce en Bretagne). Reflet du grand essor de la piété eucharistique qui fait suite au Concile de Trente, ce type de célébration liturgique rencontre un grand succès qui en fait l'une des cérémonies les plus importantes de la vie religieuse des Français sous l'Ancien Régime. Bien évidemment, les confréries du Saint-Sacrement jouent un rôle primordial dans la diffusion de cette forme de dévotion.

En 2006, un examen rapide a permis de constater une dégradation matérielle très avancée du document (traces de pliures, passages illisibles). Il devenait urgent d'engager un important travail de restauration. La bulle pontificale avait été malencontreusement collée à la colle forte sur un carton et elle était présentée dans un cadre en bois lui-même accroché à proximité d'une fenêtre de la salle paroissiale de Saint-Caradec. Le document, "retrouvé" à la suite de la vente du presbytère, avait été installé dans cette salle en 1999. Le parchemin avait beaucoup souffert. Très sale, taché et surtout très asséché, il présentait des déchirures et des lacunes. Un travail de restauration très minutieux a alors été engagé : démontage du cadre, dépoussiérage au pinceau, nettoyage du parchemin, mise à plat du parchemin par humidification légère, restauration des zones lacunaires au moyen de pièces de parchemin d'épaisseur et de couleur équivalentes au parchemin original, renforcement des déchirures avec du papier japon, nettoyage du sceau. Plus de cinquante heures de travail ont été nécessaires pour assurer la restauration de ce trésor archivistique. A l'issue de ce travail méticuleux de spécialiste (effectué par l'atelier Pergamena installé dans le Morbihan), le document original a retrouvé une nouvelle jeunesse. Une boîte fabriquée sur mesure (avec emplacement prévu pour le sceau) et les locaux des Archives départementales vont désormais permettre d'assurer une conservation du document original dans des conditions optimales. Numérisé après restauration, l'acte est désormais consultable sur le site internet des Archives départementales et son contenu rendu accessible à tous.

SOURCES ARCHIVISTIQUES ET BIBLIOGRAPHIQUES COMPLEMENTAIRES

Bibliographie :
• Geslin de Bourgogne (J.) et Barthélémy (A. de ), Anciens évêchés de Bretagne, Saint-Brieuc, 1864 (3 bi 447).
• Leguay (J.P.) et Martin (H.), Fastes et malheurs de la Bretagne ducale 1213-1532, Édition Ouest-France, 1997 (3 bi 528).
• Lagadec (Y.), "Pouvoir et religion au village : la vie paroissiale à Loudéac, Cadélac, Trévé et Saint-Caradec au XVIIIe siècle" - 2 vol. (Maîtrise histoire : Rennes 2 : 1990) (500 J 123).

Sources archivistiques complémentaires :
• série H : fonds des établissements religieux
• série G : clergé séculier

DEVELOPPEMENTS PEDAGOGIQUES

Niveau scolaire : CM-Cinquième

Pistes pédagogiques
Placer le document dans le contexte historique et religieux de l'époque : fin des guerres de religion, temps de la Contre-Réforme catholique initiée par le Concile de Trente. Analyse du support (parchemin) et des techniques d'écritures, du décor et de la langue utilisée.

Questions
Qu'est-ce qu'une bulle (définition-fonction-composition) ? Qu'est-ce qu'une confrérie ? Que prouve ce document ? Comment l'acte est-il authentifié ? Quelle est la paroisse concernée par la bulle ?

Pour aller plus loin
Atelier "Sceaux" (atelier itinérant du service éducatif)
Dossier pédagogique "Écrit et Écriture au Moyen-Age"

Site internet
http://www.ac-rennes.fr/pedagogie/hist_geo/ResPeda/sceau/index.htm